News

Argentine. 1 an de fermeture de la maison de la Fédération Libertaire Argentine (FLA)

Le 23 décembre 2012, cela fait une année que la maison historique de la FLA, située au 1551, rue du Brésil, dans la ville de Buenos Aires, a été usurpée.

local argentine

A cette époque, un nouveau groupe de l'ABC (Anarchist Black Cross de Buenos Aires) et un couple de vieux opportunistes, développant des délires de purisme idéologique, ont décidé que la plupart des militants toujours actifs ne pouvaient plus entrer, et ont changé la serrure de façon autoritaire. Ils ont menti et calomnié de leur mieux pour justifier leur décision de politicien. Ils ont nié l'existence d'activités dans le local. Ils ont tenté d'effacer de la mémoire collective du quartier tous les grands moments partagés avec le « Merendero » et le soutien scolaire. Ils ont déformé tous les buts du baccalauréat pour adultes de l'ELC (Escuela Libre de Constitución – l'École libre de Constitución), qui offre la possibilité de poursuivre des études aux personnes exclues du système éducatif. Une école basée sur l'auto-gestion, les coopératives et le soutien mutuel.

Lire la suite...

Argentine. Ouverture d’un nouveau local pour la FLA

Camarades, ami-e-s,

Nous vous informons de l'ouverture d'un nouveau local à Buenos-Aires. Cet espace est le nouveau siège de la Fédération Libertaire Argentine, de l'Ecole libre de la Constitution/Baccalauréat populaire, et de la Bibliothèque populaire « Les Livres de la Bonne Mémoire ».

Nous portons à votre connaissance notre intention de construire un espace de liberté, et nous voulons dire à toutes celles et tous ceux qui sont en quête d'un monde plus juste, sans exploitation ni oppression, sans dirigeants ni dirigés, où les changements profonds auxquels nous aspirons soient réalisés avec horizontalité et solidarité, nous voulons leur dire que notre porte est ouverte.

Lire la suite...

Autriche. Pizzeria Anarchia Vienna

Au départ

La Pizzeria Anarchia, sise à Vienne, Mühlfeldgasse 12, est occupée depuis novembre 2011. Ce projet d'habitation est aujourd'hui menacé d'expulsion. Les propriétaires de l'immeuble, Avner Motaev et Nery Alaev de la société Castella, ont d'abord proposé une occupation gratuite à durée déterminée jusqu'au mois de mars, puis jusqu'au mois de juin 2012. Ils invoquaient des « motivations sociales». En fait, étant donné que plusieurs ancienNEs locataires n'avaient pas encore quitté leur appartement, leur véritable intention (qu'ils ont d'ailleurs admise plus tard au tribunal) était plutôt d'expulser ces derniers le plus vite possible. Il était en effet difficile de déloger ces locataires embarrassantEs par des voies juridiques, lesquels ne se laissaient pas non plus abattre par les intimidations et le sabotage dans l'immeuble.

Lire la suite...