Mexique. Liberté pour Mario Gonzales et tous les anarchistes emprisonnés au Mexique et ailleurs


Jorge Mario González García a été arrêté de façon arbitraire au mois d'octobre 2013 ; au moment où il a été arrêté, il ne commettait aucun délit, et n'avait aucun mandat d'arrêt à son encontre. Il a été arrêté alors qu'il voyageait dans un bus et le délit d'atteinte à la paix publique qui lui a été attribué n'a pas été prouvé une seule fois.

Mario a été torturé et privé de liberté au travers d'un montage judiciaire qui cache une volonté de persécution contre un militant social.

Mario González est incarcéré depuis le 2 octobre 2013, il a été condamné à plus de 5 ans de prison ferme. En décembre dernier, Mario a mis fin à une grève de la faim qui a duré presque 60 jours. Les conséquences sur son état de santé sont significatives.

Sa compagne, Nuria Roxana Ramírez, est aussi visée. Elle est harcelée par le Gouvernement de la Ville de Mexico et criminalisée par les médias de désinformation capitalistes, qui diffusent des mensonges en permanence. C'est là, la stratégie habituelle du Gouvernement de la Ville de Mexico, comme il l'a déjà montré avec Mario, Luna Flores et d'autres activistes considérés comme dangereux par les autorités.

Nous affirmons également que le fait d'exprimer son désaccord, de protester ou de manifester est un droit, et que personne ne peut être poursuivi, emprisonné ou harcelé pour ces faits ni pour afficher une quelconque position politique.

Liberté immédiate pour Mario González !
Halte à la répression et au harcèlement contre Nuria Ramírez !
Halte à la persécution et diffamation des militant-e-s sociaux !