News

Tunisie. Création d'un mouvement féministe anarchiste en Tunisie

Le mouvement "Feminism Attack" vise à reprendre des idées anarchistes pour trouver des solutions radicales aux problèmes sociaux et politiques, et face aux dangers qui menacent la position de la femme au sein de la société.

Le mouvement a pour but d'établir une culture autogestionnaire, et croit en l'obligation de la révolte de la femme contre toute sorte d'exploitation.

  1. Le mouvement remet en cause tous les aspects de la condition féminine au sein de la société patriarcale :
  2. Il souhaite l'abolition des stéréotypes basés sur le sexe,
  3. l'abolition de la déshumanisation et de l'objectivation des femmes,
  4. l'élimination complète de la violence faite contre les femmes (viol, violences conjugales, mutilations génitales, stérilisations forcées, attentats à la pudeur, harcèlement sexuels...).

Le Mouvement "Feminism Attack"

Brésil. Violence policière au Brésil.

A propos de l'invasion brutale du village de Maracanã, à Rio de Janeiro, au Brésil, par les troupes d'élites de la police militaire, avec pour objectif d'évacuer l'immeuble de l'organisation Anarchiste Terre et liberté, ci-dessous l'information et l'appel à solidarité avec le village de Maracanã.

brésil

Rio de Janeiro, Brésil.

Le 22 mars 2013 à 3h00, la police a encerclé l'ancien immeuble du musée de l'Indien. Rebaptisé par les Indiens de « Village de Maracanã », il est situé près du stade Maracanã, qui accueillera la coupe du monde de 2014. Depuis 6 ans, l'occupation de l'immeuble par diverses ethnies indiennes et leurs familles, avait pour objectif de construire un centre de référence de la culture indigène contrôlé par les indigènes eux-mêmes, et aussi de préparer la création d'une université populaire indigène, en plus que de servir de lieu d'habitation pour les indiens de passage. L'encerclement policier s'est soldé par l'invasion du village de Maracanã dans une violente répression sur les indiens et leurs soutiens présents, en plus de plusieurs arrestations.

Lire la suite...

Tunisie. Le peuple veut la chute du système

Le peuple veut la chute du systeme !

Libres et libertaires du monde,

Durant le mois de mars 2013 se tiendra en Tunisie le Forum Social Mondial. Nous considérons que l'approche réformiste et libérale de la bureaucratie organisatrice du Forum n'aboutira nullement à l'élaboration d'un projet révolutionnaire pour les peuples du monde. Bien que cet événement se présente comme l'occasion d'une rencontre entre des révolutionnaires venus de différents coins du monde, l'objectif ultime, la destruction du système capitaliste, ne sera pas à l'ordre du jour.

Ce forum va se dérouler dans une période où le monde est traversé par une vague de soulèvements et de mouvements sociaux. Grèves, sit-in, occupations et émeutes s'enchaînent et s'alternent. La colère transgresse les frontières de l'orient et de l'occident. Les États dits « « démocratiques » sont mis en cause autant que les pires des dictatures. De l'Espagne à l'Égypte et de la Grèce à la Tunisie, quel est donc le moteur de cet élan révolutionnaire dont la puissance menace les Etats du capitalisme ?

Lire la suite...