News

Mexique. Condamnation de Mario Gonzalez : La lutte continue !

La magistrate Sasaki confirme en appel la condamnation de Mario Gonzalez à cinq ans et neuf mois de prison.

La lutte continue !

Lettre remise à la Magistrate Marín Sasaki à propos du procès en appel de Jorge Mario González García.*

21 mars 2014
Lic. Celia Marín Sasaki
Magistrate Présidente de la cinquième Chambre pénale de la ville de Mexico

En ce qui concerne la résolution du procès en appel numéro 273/14, qui est à votre charge, les organisations, associations et collectifs signataires exprimons ce qui suit :

Jorge Mario González García a été arrêté de façon arbitraire au mois d'octobre dernier ; au moment où il a été arrêté, il ne commettait aucun délit, et n'avait aucun mandat d'arrêt à son encontre. Comme il est constaté dans son dossier, il a été arrêté alors qu'il voyageait dans un bus, le délit d'atteinte à la paix publique qui lui a été attribué n'a pas été prouvé une seule fois.

Lire la suite...

Mexique. Solidarité avec les prisonnier-e-s anarchistes

Depuis l'Europe : Solidarité avec les prisonniers et les prisonnières anarchistes de la ville de Mexico

À Mario González
Au Comité de Solidarité avec Mario González
Aux compagnons et compagnonnes Anarchistes
Aux compagnons et compagnonnes de la Sexta
Aux compagnons et compagnonnes solidaires

13 janvier 2014

Aujourd'hui 12 janvier, nous avons pris connaissance de la sentence condamnant Mario González à cinq ans et neuf mois de prison. Nous n'avons pas le moindre doute : la justice ne viendra pas des tribunaux, elle ne viendra pas de ceux qui là-haut imposent leurs lois arbitraires et contradictoires.

Il est très clair que derrière cette sentence contre Mario, se cache une sentence contre tous les compagnons et toutes les compagnonnes anarchistes, contre tous ceux et celles qui se mobilisent, qui dénoncent, qui s'organisent, qui se rebellent, qui ne se rendent pas... Avec l'attitude adoptée par la juge Marcela Ángeles Arrieta, ce sont non seulement les mouvements anarchistes qui sont visés mais aussi les mouvements étudiants et les jeunes. Cette criminalisation va à l'encontre du droit de manifestation, d'expression... Cette justice-là relève donc d'une totale imposture. La véritable justice viendra – c'est clair – de l'organisation de ceux et celles d'en bas, de la nôtre, elle viendra de la solidarité dont émergent la camaraderie, la cohérence et l'organisation collective.

Lire la suite...

Mexique. Mario Gonzalez, dernières nouvelles

Mario González incarcéré : entre l'arbitraire judiciaire et le mensonge politique La lutte pour sa libération continue et s'élargit au Mexique et ailleurs.

Cela fait plus de deux mois que Mario González García, étudiant âgé de 21 ans, se trouve en prison sans avoir eu le droit à un procès. Les délits d'atteinte à la paix publique ont été montés de toutes pièces pour pouvoir criminaliser son activisme politique et sa pensée anarchiste.

Après l'arrêt de sa grève de la faim qui a duré cinquante-six jours, les autorités pénitentiaires et la juge María Arrieta, en charge de son cas, n'ont guère fait pour faciliter sa libération. Au contraire, pendant l'audience, la juge a tenté d'intimider notre compagnon et de remettre cette deuxième audience déjà difficile à plus tard.

Selon l'avocat de Mario, la stratégie de la juge consiste à prolonger le plus possible le procès. Si elle a fait appel, c'est en effet pour rechercher plus de preuves contre Mario puisque jusqu'ici, aucun élément juridique ne permet de construire une accusation fondée et cohérente contre lui. Le dossier manque de preuves réelles.

Lire la suite...