Mexique. Mario González García est libre !


Peu après minuit, ce vendredi 31 octobre 2014, Mario Gonzalez Garcia, arrêté le 2 octobre 2013 alors qu'il se rendait à la manifestation commémorant le massacre de Tlatelolco, est sorti libre de la tour médicale de Tetepan où il était incarcéré.

La lutte continue !

Brève description du cas de Mario Gonzalez :

Mario González García est un étudiant du Collège de Sciences Humaines (CCH) de Naucalpan, âgé de 22 ans et militant anarchiste. Il a été arrêté dans un transport public avec d'autres compagnons, quelques heures avant la manifestation commémorative du 2 octobre à laquelle il se rendait. Lors de son arrestation, Mario a été torturé par la police (chocs électriques sur tout le corps, fracture du pied...). Mario a été condamné le 10 janvier 2014 à cinq ans et neuf mois de prison pour attaques à la paix publique. Les délits d'atteinte à la paix publique (ou attaques à la paix publique, en espagnol) ont été montés de toutes pièces pour pouvoir criminaliser son activisme politique et sa pensée anarchiste.

  • Le 8 octobre, au moment de quitter la prison, sa détention a été prolongée et ce même jour il a commencé une grève de la faim.
  • Le 3 décembre, après 56 jours et dans un état de santé critique, il met fin à sa grève de la faim sans avoir eu droit à une seule audience, car toutes ont été reportées par la juge Marcela Angeles Arrieta.
  • Le 10 janvier 2014 il reçoit une sentence de 5 ans et 9 mois de prison pour le délit d'attaques à la paix publique, sans preuves à son égard.
  • Le 21 mars, Celia Marín Sasaki, magistrate de la cinquième chambre du tribunal supérieur de justice de la ville de Mexico (TSJDF), ratifie la sentence.
  • Le 8 mai, un recours (Amparo) a été présenté par la défense de Mario au deuxième tribunal collégial pénal de la ville de Mexico.
  • Le 11 juillet 2014, la magistrate Marín Sasaki a dicté une nouvelle sentence de 5 ans 1 mois et 15 jours de prison à l'encontre du compagnon Mario González García. Le CAZ – Collectif d'Avocats Zapatistes et le CADJS

Collectif d'Avocats en Défense de la Justice Sociale ont presenté un recours de protection directe (Amparo directo) qui a été remis au Tribunal Associé du Circuit, en signalant encore une fois toute la série de violations concernant la procédure et de violations des droits humains dont a fait l'objet Mario González.

Du 1er octobre au 17 octobre 2014, Mario Gonzalez, Carlos López "El Chivo", Fernando Bárcenas Castillo et Abraham Cortes Ávila se mettent en grève de la faim et ils déclarent : « Motivés par un sentiment de rébellion et par un clair et véritable rejet de tous les mécanismes de contrôle et, parmi eux, de celui du système carcéral, nous, anarchistes et libertaires, prisonniers séquestrés par l'État mexicain, nous avons décidé d'utiliser l'un des outils de lutte dont nous disposons depuis l'enfermement : la grève de la faim (...) Nous ne cherchons pas l'amélioration des conditions en prison. Il s'agit simplement de ne pas accepter ni reconnaître sa fonction dans nos vies, en agissant de façon coordonnée et solidaire »

Peu après minuit , ce vendredi 31 octobre 2014, Mario Gonzalez Garcia est sorti libre !

Liberté pour Carlos, Amélie et Fallon!
Prisonnier-e-s Anarchistes Liberté !
Liberté pour Abraham Cortez Avila et Luis Fernando Bárcenas !
À bas les murs des prisons !

La lutte continue !

Les trois passants

Plus d'infos en français sur: liberonsles.wordpress.com
_________

Voir aussi le blog Solidaridad Mario Gonzalez (espagnol): solidaridadmariogonzalez.wordpress.com

Plus d'infos (espagnol) sur la liberation de Mario et photos sur: subversiones.org/archivos/108184